Actualités des partenaires

Enquête RTE : face aux défis de la transition énergétique, les Français prêts à s’adapter mais sous condition !

Le 7 juin dernier, RTE annonçait les conclusions de son étude concernant l’avenir de l’électrification en France d’ici 2035

Enquête RTE : face aux défis de la transition énergétique, les Français prêts à s’adapter mais sous condition !


Une étude de prospective

RTE, partenaire du CNER, a récemment dévoilé une étude intitulée "Comprendre et piloter l'électrification d'ici 2035", lors d'une présentation qui a eu lieu le 7 juin dernier. Cette étude met en lumière les hypothèses de développement à l’aune de l'augmentation significative de la consommation d'électricité en France d'ici 2035, en remplacement des énergies fossiles. Afin d'évaluer ces différentes conjectures, RTE a tout d'abord consulté les parties prenantes lors d'une consultation publique, puis a réalisé une enquête d'envergure en collaboration avec Ipsos. Cette seconde enquête, intitulée "les mécanismes de décision des Français en matière de consommation énergétique", a été menée auprès de 11 025 personnes. Seuil à partir duquel cet échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

L'enquête réalisée auprès de la population s'est concentrée sur cinq axes principaux :

  • Les déplacements : maîtrise des déplacements, électrification des véhicules, poids et taille des véhicules.
  • Le logement : surfaces des habitations, espaces de travail.
  • Le chauffage : caractéristiques des logements, confort thermique, travaux d'isolation, système de chauffage.
  • La production d'énergie : opinions sur les différentes sources d'énergie.
  • Le niveau d'information et la position dans le débat public : perception de la crise énergétique, gestes écologiques et sobriété énergétique.

Des résultats à nuancer

Les résultats de cette étude révèlent que les Français sont conscients du changement climatique et des transformations nécessaires dans leur mode de vie, mais ils expriment également le besoin d'être accompagnés dans cette transition. Il convient de nuancer cette prise de conscience, car de nombreux freins restent encore à lever et des conditions clés doivent être réunies.

Ces résultats ont néanmoins permis de classer les actions en faveur de la transition énergétique en trois niveaux de difficulté :

  • Niveau 1 : Les Français sont aujourd’hui ouverts à certaines des transformations nécessaires, gestes de sobriété simples et changements d’équipements notamment, pour atteindre la neutralité carbone comme la poursuite des actions de sobriété mises en place durant l’hiver 2022-2023, un premier niveau d’électrification du transport individuel et du chauffage, ainsi que le déploiement de moyens de production décarbonés pour remplacer les énergies fossiles.
  • Niveau 2 : Certains Français envisagent des transformations qui touchent plus spécifiquement leur mode de vie, mais les perçoivent comme plus difficiles d'accès dans leur état actuel. Cela inclut la réduction de l'utilisation de la voiture au profit de modes de transport moins émetteurs de CO2, la réduction de la taille des véhicules, la rénovation des bâtiments et la diminution de la surface des logements.
  • Niveau 3 : Certains changements de mode de vie, considérés comme des leviers pour atteindre la neutralité carbone, sont actuellement éloignés des aspirations ou des désirs des Français et se heurtent à des obstacles culturels ou organisationnels importants. Il s'agit notamment de l'abandon de la voiture individuelle, du partage des espaces de vie et de la transition vers le logement collectif.

En conclusion, cette étude, commandée par RTE, met en évidence la nécessité d'accompagner les Français dans la transition énergétique. Les résultats obtenus permettront alors de guider l'élaboration d’un Bilan Prévisionnel 2035, qui constituera une étape importante pour atteindre les objectifs de neutralité carbone.