General news

Des nouvelles régions moins différenciées

Des nouvelles régions moins différenciées


Dans une étude récente, l’Insee montre que le redécoupage atténue les différences entre les régions, sur le plan démographique tout autant qu’économique.

Ainsi, aucune des 13 nouvelles régions de France métropolitaine ne comportera moins de 2 millions d’habitants. Outre l’Ile-de-France et Rhône-Alpes Auvergne, 5 régions de taille intermédiaire compteront 5 à 6 millions d’habitants.

Si ces nouvelles régions seront de superficie importante par rapport à leurs voisines européennes, elles seront toutefois moins densément peuplées. Par exemple, Rhône-Alpes Auvergne a une superficie trois fois supérieure à la Lombardie, mais compte moins d’habitants (7,3 millions contre 9,9 millions). De même, Champagne-Ardenne Lorraine Alsace a une population équivalente à celle de la Rhénanie, pour une superficie trois fois plus importante.

Les nouvelles régions se rapprochent également sur le plan économique. En effet, l’écart entre PIB régionaux se réduit, et le PIB de six régions (Ile-de-France exceptée) représente près de la moitié du PIB national. La tendance est la même en termes de PIB par habitant.