General news

L'Institut des territoires décrypte les orientations des SRDEII

Quelles sont les objectifs économiques de chaque région française ? Tour d’horizon des principales orientations des SRDEII.

L'Institut des territoires décrypte les orientations des SRDEII


Dans un article paru dans Les Echos, Franck Gintrand, délégué général de l'Institut des territoires, propose un tour d'horizon des différents Schémas régionaux de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII). Voici, pour chaque région métropolitaine, l’axe principal – ou l’un des axes principaux – du SRDEII.

 

  • Le SRDEII de la région Auvergne-Rhône-Alpes encourage le rapprochement entre les différents pôles de compétitivité et clusters du territoire, ainsi que le renforcement des liens entre les start-ups, les PME et les grands groupes, ce dans l'objectif de conquérir les marchés mondiaux.
  • La région Bourgogne-Franche-Comté entend renforcer sa coopération avec la Suisse, notamment en matière d'innovation et de transferts de technologies.
  • L’un des principaux axes du SRDEII de la Bretagne est l'agriculture écologiquement performante. La région prévoit de lancer chaque année un appel à projet « Agriculture écologiquement performante » pour inciter des collectifs d’agriculteurs à engager des expérimentations.
  • En Corse, l’accent est mis sur la coopération transfrontalière, notamment avec la Sardaigne, les Baléares, et la Catalogne.
  • L’un des cinq axes principaux du SRDEII des Hauts de France est celui de la santé et des services à la personne. La région entend notamment devenir leader en matière de silver économie.
  • Le SRDEII d’Ile de France accorde une importance particulière au bilinguisme, avec un objectif affiché : devenir une région bilingue. Cela passera notamment par l’ouverture d’une section internationale anglophone dans l’ensemble des lycées franciliens.
  • La région Grand Est fait de l’artisanat du futur l’une de ses priorités. Un appel à manifestation d’intérêt « Artisanat de demain » est lancé avec la Chambre régional des métiers et de l’artisanat, pour encourager les entreprises artisanales à intégrer les nouvelles technologies et les nouveaux modes de production.
  • La Normandie place la vallée de la Seine au cœur de ses préoccupations. Cette dernière, appelée à devenir un axe majeur de l’Europe, fera l’objet de reconversions de friches industrielles et accueillera notamment un campus des métiers du transport et de la logistique.
  • L’un des axes principaux du SRDEII de la Nouvelle Aquitaine est celui de la mobilité intelligente Un « living lab » sera créé pour permettre des expérimentations de nouvelles solutions de transports.
  • L’Occitanie accorde une importance particulière au tourisme. Son SRDEII prévoit notamment le développement de modèles multi-saisonniers pour les stations touristiques ou le soutien à l’agritourisme et à l’oenotourisme.
  • L’un des axes importants du SRDEII des Pays de la Loire est celui de la formation professionnelle. Il prévoit le lancement d’« Accès emploi », un programme régional de formations courtes d’adaptation à l’emploi, destiné à accompagner les entreprises dans leur recherche de recrutement immédiat.
  • Le SRDEII de la région PACA prévoit la mise en place d’une stratégie de filières. Sept filières ont été identifiées comme stratégiques : silver économie ; tourisme, culture, art de vifre et sport ; énergie de demain ; éco-technologies ; industrie maritime, portuaire et logistique ; aéronautique spatial, naval et défense ; santé ; agriculture, agroalimentaire et cosmétiques.

 

Retrouvez le tour d’horizon dans son intégralité sur le site des Echos.