General news

Les jeux olympiques 2024, vecteur de business

La prochaine organisation des jeux olympiques en France au cours de l’été 2024 est une occasion unique de faire des rencontres business entre le tissu local et les investisseurs étrangers.

Les jeux olympiques 2024, vecteur de business


Les jeux olympiques 2024 auront lieu en France du 26 juillet 2024 au 11 août 2024, un évènement qui devrait rassembler 16 millions de visiteurs. Au total, 17 jours de compétitions réuniront 206 nations différentes autour de 28 sports olympiques et 329 épreuves.

 

Comme nous le disions justement en septembre 2017 dans un article (cliquez ici pour le consulter) : « Les grands événements sportifs sont devenus des outils à part entière de l’attraction et de l’animation touristiques contemporaines. Ce sont également des vecteurs de développement économique ».

Des rencontres business ?

Lors de la coupe du monde de rugby en 2023, Business France avait lancé une campagne de « Business France Rugby Clubs », des rencontres d’affaires organisées avec des partenaires régionaux, des investisseurs étrangers, ou dirigeants d’entreprises étrangères. L’objectif était de découvrir de nouvelles opportunités économiques en France.

De tels évènements seront-ils reconduits par l’organisme à l’occasion des jeux olympiques ?

 

L’impact des jeux olympiques ne se limitera pas à Paris mais s’étendra aux territoires où se dérouleront les compétitions. Dans un article diffusé dans le Figaro, Natasha Pouget, ancienne membre de la mission Grand Paris affirme ainsi : « L’Hexagone pourrait inventer une French Bizz Touch qui concourrait encore plus à son attractivité et à nourrir l’imaginaire collectif de ce qui compose « l’esprit français », puis ajoute « Les entreprises installées en France doivent mouiller le maillot pour se présenter au monde entier et à leurs territoires comme un lieu d’ouverture, de partage et d’inclusion ».

Mais un tourisme plus faible en 2024

Néanmoins, si les retombées économiques et les opportunités d’affaires sont évidentes, il n’est pas sans craindre également un « effet repoussoir » pour les touristes au moins pendant la période des jeux. Selon un article publié récemment dans Les Échos, en 2012 lors des jeux de Londres, une baisse de 20 % à 30 % des touristes habituels avait été constatée. Certains touristes reporteront leurs voyages, par peur du tumulte et des prix trop élevés au cours de l’évènement.