News from investment agencies

[Coronavirus] Succès pour la plateforme « Partageons nos compétences » d’Angers Loire Développement pendant la crise

Depuis la crise liée au Covid-19, la plateforme de partage de compétence lancée en 2019 par Angers Loire Développement rencontre un succès grandissant.

[Coronavirus] Succès pour la plateforme « Partageons nos compétences » d’Angers Loire Développement pendant la crise


Une plateforme lancée il y a un an

En 2016, Angers Loire Développement (ALDEV) réalise une étude sur les besoins en ressources humaines des entreprises du territoire, en collaboration avec l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH). Près de 500 entreprises sont interrogées et remontent leurs besoins en formations et en compétences. Plusieurs d’entre elles font également part de difficultés de recrutement.

 

Pour y répondre, ALDEV, en partenariat avec l’Association régionale pour l'amélioration des conditions de Travail (ARACT) lance en juin 2019 – bien avant la crise liée au Coronavirus – un service innovant dédié au partage et à la mutualisation des compétences des entreprises angevines : www.partageonsnoscompetences-angers.fr

 

Ce site s’adresse à toute entreprise du territoire d’Angers Loire Métropole faisant face à des variations d’activité ou recherchant des compétences particulières.

 

Ses objectifs sont multiples :

  • Renforcer l’attractivité des entreprises
  • Améliorer la qualité de vie au travail des salariés
  • Répondre aux variations de l’activité des entreprises
  • Valoriser les compétences des collaborateurs et sécuriser leurs emplois
  • Tester et développer de nouvelles activités
  • Développer les synergies inter-entreprises

 

Un succès grandissant dans le contexte de la crise sanitaire et économique

Si la plateforme a connu un succès limité à son lancement, avec seulement une dizaine d'inscrits, la crise sanitaire et économique liée au Coronavirus a renforcé son intérêt pour les entreprises du territoire.

 

En Maine-et-Loire, le fabricant de masques Kolmi-Hopen a notamment reçu l'aide de la plateforme pour doubler sa production. Une section dédiée lui a été créée sur le site afin de lui permettre de trouver rapidement de la main d’œuvre. Il a alors pu bénéficier de l'aide de salariés de l'usine de poids lourds SCANIA au chômage partiel durant la crise, avec notamment l'arrivée de deux mécaniciens de maintenance et deux managers de production.

 

Depuis la sortie de crise, d'autres entreprises se sont montrées très intéressées par la plateforme, la mutualisation des compétences permettant aux entreprises qui ne redémarrent pas toutes de la même façon de bénéficier de prêts de main d'œuvre.

 

Dilly Ornella